L’aéroport de Genève a connu une faible croissance des passagers en 2018

L’aéroport de Genève a vu sa croissance ralentir en 2018. Le trafic passagers a augmenté de 1,9% en comparaison annuelle, pour un total de 17,677 millions de personnes, tandis que le nombre des mouvements d’avions a baissé de 1,9%.

En 2017, le nombre de passagers avait bondi de 5% par rapport à 2016, d’où la nette décélération constatée pour 2018, selon les chiffres fournis lundi par l’aéroport genevois. Le fret en revanche a connu une progression de 7% au cours de l’année écoulée par rapport à 2017.

Un recul des mouvements d’avion

La hausse modérée du nombre de passagers va de pair avec le recul des mouvements d’aéronefs. Cointrin a été le théâtre de 187 162 atterrissages et décollages sur les 12 mois (-1,9%). Un an plus tôt, l’aéroport avait vu le nombre de mouvements augmenter de 0,5%.

Ces statistiques de Genève Aéroport confirment une nouvelle fois le découplage entre l’évolution du nombre de passagers et celle des mouvements d’appareils. La meilleure adaptation des capacités (les compagnies optent pour des avions de plus grande taille) ainsi que l’optimisation des taux de remplissage des avions expliquent ce phénomène.

Par ailleurs, les CSeries de Bombardier, les A320neo et A350 d’Airbus et les Boeing 787 se montrent relativement moins bruyants et moins gourmands en kérosène, contribuant à limiter les émissions sonores.


  • Berne valide le développement de Cointrin
  • Les taxis protestent contre les transporteurs clandestins à Cointrin
  • A Cointrin, l’été rêvé des boutiques hors taxes

Plus de 140 destinations

Malgré la modeste croissance, la desserte de l’aéroport, qui compte plus de 140 destinations, s’est renforcée. De nouveaux vols long-courriers, notamment la liaison entre Genève et Addis Abeba trois fois par semaine ouverte par Ethiopian Airlines en 2018, ont permis cette évolution.

Le fret bondit

L’activité de fret aérien a connu une augmentation significative de 7% pour s’établir à 95’270 tonnes. Douze mois plus tôt, de 2016 à 2017, la hausse avait atteint 18,7%. L’évolution positive des volumes de fret constitue un baromètre de l’économie régionale, relève encore Genève Aéroport.

Les compagnies aériennes se disputant les dix premières places en termes de parts de marché sont Easyjet (45,0%), Swiss (11,8%), British Airways (4,9%), Air France (4,1%), Lufthansa (3,8%), KLM Royal Dutch Airlines (2,5%), Brussels Airlines (2,2%), TAP Portugal (2,2%), Iberia (2,1%) et Emirates (1,9%).

monchange.ch