La Suisse signe avec AstraZeneca un contrat portant sur 5,3 millions de doses de vaccin

La Suisse a conclu un contrat avec l’entreprise AstraZeneca et le gouvernement suédois pour la livraison pouvant aller jusqu’à 5,3 millions de doses de vaccin contre le Covid-19. Le contrat s’inscrit dans un accord entre la Commission européenne et AstraZeneca.

L’accord entre la Commission européenne et AstraZeneca sur la livraison allant jusqu’à 400 millions de doses en Europe constitue la base du contrat, a indiqué l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) vendredi dans un communiqué. La Suède commandera les doses pour les pays de l’Espace économique européen (EEE) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) qui ne sont pas membres de l’Union européenne (UE).

La Suède les revendra ensuite aux Etats correspondants sans profit. Si les essais en cours réussissent et qu’il est approuvé, le vaccin d’AstraZeneca, l’AZD1222, sera livré directement en Suisse, a indiqué dans un communiqué la branche suisse de l’entreprise pharmaceutique britannique.

Résultats d’ici la fin de l’année

Début octobre, AstraZeneca a déjà soumis une demande d’autorisation à Swissmedic. L’entreprise indique que le développement clinique de son vaccin se poursuit à l’échelle mondiale avec des essais en phase finale qui permettront à terme de recruter jusqu’à 50 000 participants.

Lire aussi: Peut-on produire un vaccin contre le covid qui soit sûr et efficace?

Les résultats de ces essais sont attendus pour la fin de l’année. Andrea Mugan, présidente d’AstraZeneca Suisse, citée dans le communiqué, déclare que «grâce à notre chaîne d’approvisionnement européenne existante, nous espérons mettre le vaccin rapidement à disposition».

Le vaccin en question a été développé en collaboration avec l’Université d’Oxford et sa société dérivée Vaccitech. Il doit préparer le système immunitaire à attaquer le virus du SARS-CoV-2 lorsqu’il infecte le corps.

Autres négociations en cours

L’OFSP indique que la Confédération mène une stratégie diversifiée et s’intéresse à plusieurs vaccins issus de différentes technologies, ne sachant pas quels vaccins s’imposeront. Elle négocie également avec d’autres fabricants pharmaceutiques, afin de pouvoir fournir rapidement un vaccin contre le nouveau coronavirus à la population suisse.

L’idée est de conclure des contrats supplémentaires. En août, la Confédération a signé un contrat avec la société Moderna pour 4,5 millions de doses de vaccin.

Lire aussi:  «Nous souhaitons mettre à disposition notre vaccin à un prix raisonnable»

La Suisse participe en outre à l’initiative internationale COVAX afin de se procurer des vaccins couvrant jusqu’à 20% de la population. Les vaccins retenus et les dernières connaissances scientifiques permettront ensuite d’élaborer la stratégie et les recommandations en matière de vaccination, d’après l’OFSP.

Par ailleurs, la Suisse s’est aussi assurée durant l’été l’accès à un médicament immunothérapeutique, produit par Molecular Partners. A titre préventif, le médicament pourrait être administré au personnel hospitalier exposé ou à d’autres groupes à risque par exemple.

Retrouvez nos principaux articles consacrés à la pandémie

monchange.ch