La SSR a perdu 90 millions de francs l’an dernier

Des recettes publicitaires en recul et la décision du Tribunal fédéral sur la TVA ont pesé lourd sur les comptes de la SSR, qui affichent une perte de 90 millions de francs en 2015.

Le franc fort a causé un important manque à gagner sur le marché publicitaire, indique jeudi le groupe SSR dans un communiqué. En 2014, l’entreprise affichait encore un résultat positif de 4,8 millions de francs.

Des mesures de réduction des coûts ayant été prises immédiatement, ces pertes ont pu être amorties, relève la SSR. L’entreprise avait annoncé en octobre dernier un gel des salaires en même temps que la suppression de 250 postes, soit environ 5% de ses effectifs, dans le cadre de ce programme d’économies.

Deux autres «événements extraordinaires» ont grevé les comptes de l’an dernier, selon l’entreprise des médias. D’une part, le Tribunal fédéral a décidé en avril de dispenser les contribuables de payer la TVA sur la redevance et la SSR doit désormais la prendre à sa charge. En 2015, cela lui a coûté 27 millions de francs. L’augmentation de 1,7% du nombre de ménages s’acquittant de la redevance n’a permis de compenser cette perte que partiellement.

Marchés financiers

D’autre part, en raisons de perspectives défavorables sur les marchés financiers, il est probable que la caisse de pension de la SSR devra réduire son taux d’intérêt technique. L’entreprise prendra en charge le financement du capital de couverture, qui manquerait alors aux bénéficiaires de rentes. Dans cette perspective, elle a donc dû provisionner 70 millions de francs.

La SSR table toutefois sur un résultat positif dès 2016, indique-t-elle toutefois dans son communiqué. (ats/nxp)

(Créé: 07.04.2016, 15h50)