La société genevoise GeNeuro s’attaque au covid et son titre s’envole

Après s’être envolé jeudi, le titre de GeNeuro s’était stabilisé ce vendredi et s’échangeait autour de 5 euros en fin de journée. Installée à Genève, la biotech spécialisée dans l’élaboration de traitements destinés à freiner le développement des maladies auto-immunes et neurodégénératives a vu la valeur de son titre augmenter jusqu’à un pic de près de 40% à la bourse de Paris où l’entreprise est cotée, passant de 4,21 euros à 5,86. Une hausse provoquée par la publication le même jour d’une étude menée par des chercheurs de l’Université Tor Vergata de Rome en collaboration avec le Centre international de recherche en infectiologie (CIRI) à Lyon et GeNeuro, dans la revue EBioMedicine du Lancet.

Cette dernière présente des données établissant une corrélation entre la présence d’une protéine dans le sang des patients et les formes graves de covid où elle pourrait jouer un rôle d’accélérateur. La protéine de l’enveloppe pathogène du rétrovirus endogène humain W (HERV-W ENV) est connue pour son effet pro-inflammatoire dans les tissus du cerveau dans le cadre de certaines maladies.

monchange.ch