La lutte contre la 5G va s’intensifier en Suisse

Les opérateurs auraient pu croire que la lutte contre la 5G, qui avait éclaté ce printemps, n’était qu’un feu de paille. C’était une erreur. Cet été, les opposants à cette technologie sont demeurés discrets. Mais depuis peu, leur combat a gagné en intensité. Et ce samedi 21 septembre, ils espèrent être plusieurs centaines à manifester à Berne notamment contre «l’irradiation forcée» – ce sont leurs propres termes. Cette lutte contre la 5G continue à agacer au plus haut point Swisscom, Sunrise et Salt, qui affirment avoir beaucoup de peine à activer leurs antennes.

Le 10 mai, la première manifestation dans la capitale avait mobilisé près de 2000 personnes, selon les organisateurs. Il ne s’agissait alors que d’un mouvement emmené par quelques citoyens. Cet été, sans faire de bruit, les opposants se sont structurés en créant une association active au niveau national, appelée Frequencia, dont le site web (frequencia.ch) sera actif dès lundi. Son objectif est large: lutter contre «les risques de la numérisation et des technologies de communication mobile, notamment de la 5G».

monchange.ch