La «cour suprême» de Facebook est déjà l’objet de vives critiques

N’est-ce qu’un organisme alibi pour Facebook? Ou le réseau social a-t-il enfin trouvé une solution pour modérer le contenu mis en ligne par son 1,82 milliard d’utilisateurs quotidiens? Cette semaine est importante dans la lutte contre les discours haineux, les fake news et tout type de contenu susceptible de faire du mal. La «cour suprême de Facebook» («Oversight Board») vient en effet de commencer ses activités en s’attaquant à plusieurs cas problématiques. Mais ce n’est qu’une marionnette au service de la firme dirigée par Mark Zuckerberg, affirment plusieurs voix critiques.

Lire aussi: Twitter et Facebook face à une modération jugée «impossible»

monchange.ch