La Corée du Sud envisage d’interdire l’échange de cryptomonnaies

Le gouvernement sud-coréen a annoncé jeudi qu’il prévoyait d’interdire l’échange de cryptomonnaies. Son choix a provoqué une chute de près de 12% du cours du bitcoin, la plus connue d’entre elles.

Vers 07h, sur la plate-forme d’échange Bitstamp BTC=BTSP, basée au Luxembourg, le bitcoin cédait 11,85% à 13 125 dollars.

Consulter notre dossier: La fièvre du bitcoin

Les intentions de la Corée du Sud, une source importante de la demande mondiale pour les cryptomonnaies, interviennent à un moment où les autorités de régulation à travers le monde éprouvent des difficultés à encadrer un actif, dont la valeur s’est à un moment multiplié par 20 l’an dernier.

«Il y a de grandes inquiétudes au sujet des monnaies virtuelles et le ministère de la Justice prépare une loi en vue d’interdire les échanges de cryptomonnaies», a déclaré le ministre de la Justice sud-coréen Park Sang-ki.

Lire aussi: Faux krach sur les cryptomonnaies

Selon l’agence Reuters, les bureaux des principales plateformes d’échanges de cryptomonnaies, notamment Coinone and Bithumb, ont été perquisitionnés par la police cette semaine. Les autorités coréennes les soupçonnent d’évasion fiscale.

monchange.ch
Send money abroad