La construction portée par le bâtiment

Les dépenses dans la construction en Suisse ont augmenté de 0,8% sur un an en termes nominaux ( 1,4% en termes réels) en 2017. L’évolution est contrastée: les investissements dans le bâtiment se sont accrus de 2,1%, alors que ceux dans le génie civil ont enregistré un recul de 5,2%, selon les résultats provisoires de l’enquête de l’Office fédéral de la statistique (OFS) publiés lundi.

L’évolution négative dans le génie civil est due surtout au recul des investissements des maîtres d’oeuvre privés (-14,4%). La baisse dans ce secteur est limitée venant des investissements des maîtres d’ouvrage publics (-2,9%).

Les investissements dans les nouveaux projets de construction se sont étoffés de 1,5% en un an. Ceux dans des projets de transformation ont par contre reculé de 0,4%. Les maîtres d’oeuvre publics – Confédération, cantons, communes – ont moins investi dans les transformations (-1,7%) ainsi que dans les nouvelles constructions (-1,6%). Les maîtres d’ouvrage privés ont accru leurs investissements tant dans les transformations ( 0,4%) que dans les nouveaux projets de construction ( 2,3%).

Les perspectives pour l’année en cours apparaissent favorables. Les réserves de travail des projets de construction en cours (travaux d’entretien publics inclus) pour 2018 s’affichaient en hausse de 2,6% fin 2017 par rapport à douze mois plus tôt. (ats/nxp)

monchange.ch