La confiserie suisse a limité les dégâts en 2019

Si les ventes de produits de confiserie des fabricants suisses ont légèrement augmenté en volume l’an derniers, elles ont cependant subi un infime repli en valeur, selon l’association faîtière Biscosuisse. Une nouvelle fois porté par les exportations, qui ont représenté 83% de la production, le chiffre d’affaires s’est monté à 366,2 millions de francs, en petite baisse de 0,1%.

Les 13 fabricants industriels helvétiques membres de Biscosuisse ont vu leurs ventes exprimées en volumes augmenter de 1,4% à 36’753 tonnes, précise mercredi la faîtière. Quelque 6250 tonnes de produits ont été livrés en Suisse, le reste de la production ayant pris le chemin de l’étranger, à commencer celui des Etats-Unis (69,2% du total), suivi de l’Allemagne (21,2%), de la France (10,5%) et de l’Espagne (+9,3%).

Toujours plus d’importations

Les bonbons de sucre cuit notamment (+2,9%) ont présenté un taux de croissance positif, alors qu’ils constituent, avec une part de 69,2% de l’ensemble de la production, la catégorie de produits la plus importante. En Suisse, leurs ventes ont crû en volumes de 4,4%, alors que les livraisons à l’étranger ont progressé de 2,8%. La part des articles sans sucre a augmenté de 4,9%, atteignant 57,7% du total, tout comme celle des douceurs enregistrées auprès de Swissmedic.

Les ventes en Suisse ont fléchi de 0,2% en volume, générant des revenus de 80,6 millions de francs, soit une somme en baisse de 1,7% au regard de 2018. Depuis 2013, le chiffre d’affaires indigène des fabricants helvétiques a dégringolé de plus de 20%. À l’inverse, la part de marché des produits d’importation, nettement meilleur marché et provenant essentiellement d’Allemagne, a grimpé à 76,7%.

A fin décembre 2019, les 13 fabricants membres de Biscosuisse employaient 923 salariés, contre 900 un an auparavant. (ats/nxp)

Créé: 08.04.2020, 11h30

monchange.ch