La Bourse suisse termine en légère hausse

Comme la veille, la Bourse suisse a terminé sur une note positive mercredi. Dès le début de la séance, l’indice vedette Swiss Market Index (SMI) a repassé la barre des 7800 points. Mais il a évolué ensuite dans une fourchette relativement restreinte.

Les chiffres de l’emploi privé en mars aux Etats-Unis, en hausse plus forte que prévu, n’ont pas eu d’influence sur le marché, pas plus que les stocks hebdomadaires de pétrole brut. Ces derniers ont moins progressé qu’attendu.

Les courtiers expliquent le regain de goût du risque des investisseurs par les déclarations de la patronne de la Réserve fédérale américaine (Fed) la veille. Janet Yellen s’est montrée prudente à propos d’éventuelles nouvelles hausses de taux. A New York, Wall Street poursuivait sur la lancée positive de mardi, encouragée par les propos de la cheffe de la Fed.

Retours gagnants

Dans le détail, le SMI a fini en hausse de 0,61% à 7845,08 points, tandis que Le SLI a gagné 1,1%, à 1211,42 points et le SPI 0,68%, à 8345,85 points. Sur les trente blue chips, 26 ont progressé, trois reculé et Givaudan a fini à l’équilibre.

Des titres qui avaient été passablement chahutés ces derniers temps ont été parmi les plus recherchés. LafargeHolcim a ainsi gagné 6,3%. Depuis le début de l’année, l’action du cimentier franco-suisse a néanmoins perdu près de 10%.

Les valeurs du luxe Swatch (+3,1%) et Richemont (+3,7%), qui n’ont pas particulièrement brillé depuis le début de l’année, ont également eu les faveurs de la cote. ABB (+2%), Schindler et Adecco (chacun +1,9%), Galenica et Sonova (chacun +2,5%) ont aussi bien tiré leur épingle du jeu.

Banques et assurances en forme
Sur le plan du secteur financier, Julius Baer a gagné 1,6%, UBS 1,1% et Credit Suisse, qui avait fait partie des principaux perdants la veille, 1,2%. Avec un gain de 0,6%, Nestlé est resté dans la moyenne. Mardi, l’action du colosse veveysan avait bien soutenu l’indice.

Les assurances Swiss Life, Swiss Re, Bâloise et Zurich Insurance ont pris entre 0,2% et 0,7%. A l’occasion de l’assemblée générale, le président de Zurich Insurance, Tom de Swaan, a relevé que la transformation du secteur non-vie est en bonne voie.

Pharmas à la peine

Dans le camp des perdants, figurent Syngenta (-0,1%) ainsi que les deux poids lourds pharmaceutiques Roche (-0,2%) et Novartis (-0,5%).

Ce dernier est confronté à des accusations de corruption en Turquie. Il aurait, via une société de conseil, versé des pots-de-vin à des représentants du ministère de la santé, a rapporté l’agence de presse Reuters. Le groupe fait aussi l’objet d’enquête aux Etats-Unis, également pour des affaires de pots-de-vin.

Chutes spectaculaires

Sur le marché élargi, Newron a chuté de 32%. Le laboratoire biotechnologique doit fournir à l’Agence américaine des médicaments (FDA) des informations supplémentaires sur son traitement en cours d’homologation Xadago contre la maladie de Parkinson.

De son côté, Evolva a perdu 22%. La firme biotechnologique bâloise a publié mercredi ses chiffres pour l’année 2015. Elle a, par ailleurs, annoncé que l’édulcorant Stevia ne sera pas comme prévu mis sur le marché cette année.

Arrivée de Wisekey

Jeudi la société genevoise de cybersécurité Wisekey fera son entrée en Bourse (IPO). Le prix de référence de l’action de 0,05 franc de valeur nominale a été fixé à 15 francs, ce qui correspond à une capitalisation de marché de 220 millions de francs. (ats/nxp)

(Créé: 30.03.2016, 19h24)