La bourse ou le virus?: Le Black Friday de l’année coronavirus va déchirer les Romands

Entre des commerçants qui entrent dans les semaines décisives pour leur budget et les plus traumatisés du Covid, la course aux achats mondiale de vendredi 27 novembre va cristalliser toutes les tensions.

Le Black Friday (ici l’édition 2016 à Lausanne) vient des États-Unis. C’est une journée de promotions spéciales, agendée cette année au vendredi 27 novembre, où de nombreuses enseignes proposent des réductions importantes, dans leurs magasins comme sur internet.

Le Black Friday (ici l’édition 2016 à Lausanne) vient des États-Unis. C’est une journée de promotions spéciales, agendée cette année au vendredi 27 novembre, où de nombreuses enseignes proposent des réductions importantes, dans leurs magasins comme sur internet.

LMS

Le Black Friday de l’année Covid va faire des étincelles. Car cette ruée programmée sur les articles à prix cassés, qui lance désormais le sprint vers Noël, aura lieu dans un contexte totalement inédit. Elle peut se transformer en vendredi noir pour les commerçants comme pour les traumatisés du Corona.

«Les commerces sont dans une logique de survie, voire d’agonie, et ils vont voir les Genevois partir faire le Black Friday en ligne ou dans le canton de Vaud.»

Vincent Subilia, directeur général de la Chambre de commerce, d’industrie et des services, à Genève.

L’organisation de cette journée de promotions mondiale cristallise en effet tous les points de friction de l’année de la pandémie. Elle oppose les défenseurs du confinement à ceux qui s’alarment des effets du virus sur l’économie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

monchange.ch