La BNS en dira plus sur ses ventes de francs suisses

La Banque nationale suisse (BNS) est un cas unique. Dans les économies développées tout du moins, elle est la seule banque centrale à intervenir activement sur le marché des changes. Une stratégie qui a débuté il y a plus de dix ans, dans la foulée de la crise financière de 2008 et qui, en plus de l’outil traditionnel des taux, lui permet d’empêcher tant bien que mal le franc de s’apprécier face aux autres devises.

Un cas unique qui suscite la curiosité à l’étranger. Ou en tout cas «un intérêt de plus en plus grand» en Suisse et à l’étranger, a indiqué jeudi Thomas Jordan. C’est ainsi que le président de la BNS justifie la volonté de l’institut d’émission de se montrer plus transparent sur ses ventes de francs dans le marché des changes.

monchange.ch