Konbini ferme son bureau en Suisse

Konbini dit adieu à la Suisse romande. Le bureau local va fermer ses portes d’ici à fin septembre et les six collaborateurs ont été licenciés. «Le groupe souhaite réorienter ses ressources sur des grands marchés, comme la France et l’Allemagne, où un lancement est prévu début septembre», confirme au Temps son directeur marketing Michael Chrisment.

La nouvelle tombe alors que son directeur du développement dépeignait un avenir rayonnant dans une interview publiée il y a à peine deux mois. «Bonne nouvelle pour nous: les contenus helvétiques marchent très fort. Notre site internet également. […] Notre audience sur le site a quadruplé en 18 mois. Et cela progresse vite, malgré les changements d’algorithmes qui ont fait du mal à beaucoup d’acteurs», expliquait ainsi Yannick Chevailler à Cominmag.

A lire également: Konbini débarque sur le marché numérique romand

Créée en juillet 2017, la rédaction suisse de Konbini était basée à Vevey (VD). Elle comptait, selon les mots de son rédacteur en chef Antoine Multone dans l’émission Médialogues, six «collaborateurs éditoriaux dont deux journalistes confirmés». Ce bureau était essentiellement chargé d’ajouter des contenus à destination du public helvète, déjà nourris par les textes et vidéos de Konbini France. La maison mère a été créée en 2008 et produit des contenus à destination des 18 à 30 ans. «On n’exclut pas de revenir un jour en Suisse», conclut Michael Chrisment.


Collaboration: Gaël Hurlimann

monchange.ch