Japan Tobacco lance une cigarette alternative

«Ni fumée, ni cendre, ni odeur.» Japan Tobacco International (JTI) se lance à son tour à l’assaut du marché suisse des produits du tabac alternatifs. Vendredi, le groupe nippon, dont le siège mondial est à Genève, a présenté son nouveau «vaporisateur». Le Ploom Tech est désormais disponible dans 1500 magasins pour un prix de 25 francs (avec recharges). La Suisse est le deuxième pays de lancement après le Japon, où il est commercialisé depuis peu. L’archipel et la Suisse ont en commun d’interdire la vente de cigarettes électroniques avec nicotine liquide.

Semblable dans sa forme à une cigarette, l’appareil fonctionne avec une capsule de tabac granulé. Celui-ci est chauffée par de la vapeur à 30 degrés. Le processus n’entraîne aucune combustion, ce qui rendrait son usage moins nocif: JTI se base sur des études faisant montrant une réduction de 99% des émissions toxiques par rapport à une cigarette traditionnelle. «C’est ce qui ressort de récentes analyses. Les premiers résultats sont probants, mais il nous reste encore beaucoup de tests à faire», indique Ian Jones, vice-président de la section Reduced Risks Products de JTI.

Alors que les ventes de cigarettes traditionnelles déclinent et que la pression augmente sur les cigarettiers face aux dangers de la fumée sur la santé, l’industrie du tabac mise sur des produits alternatifs. Le mot d’ordre est réduction des risques. «Notre ambition est de devenir leader sur le marché des produits émergents, déclare Yasuhiro Nakajima, vice-président de la section Emerging Products de JTI. Ce secteur est très important pour nous. Mais cela va prendre du temps.» JTI n’a pas réalisé d’étude de marché sur le potentiel de son vaporisateur de tabac en Suisse. Il vient concurrencer Philipp Morris et British American Tobacco qui proposent déjà des appareils de tabac chauffé.

Philip Morris a lancé l’iQos sur le marché helvétique fin 2015. Selon la multinationale, le dispositif électrique représenterait 1,6% du marché national de la fumée. L’appareil réduirait de 90% les émissions toxiques par rapport à une cigarette traditionnelle – chiffre contesté par une récente étude.

La vraie cigarette électronique quant à elle, a de beaux jours devant elle malgré les actions menées par les géants du tabac pour l’interdire au profit de leurs nouveaux gadgets. Le shop des vapoteurs suisses ecigarette-shop.ch ne voit pas ses ventes diminuer malgré l’arrivée de ces substituts.

(TDG) monchange.ch
Send money abroad