Inventé par l’escargot, optimisé par la finance

Le secteur des mobile homes est le segment le plus chaud de l’immobilier résidentiel américain. Les financiers ont vite compris comment saigner à blanc une clientèle captive et désemparée

Perfectionnés par les humains mais inventés par les escargots. Comme souvent, John Oliver a le sens de la formule pour parler du scandale des mobile homes. L’humoriste de Last Week Tonight s’est récemment intéressé à la mainmise des géants du private equity sur le secteur de l’habitation bon marché aux Etats-Unis. Les Carlyle, Apollo ou TPG Capital empochent apparemment 30% de rendement annuel en investissant dans la maison préfabriquée. Clayton Homes, un fabricant de mobile homes détenu par Warren Buffett, a généré près d’un milliard de dollars de bénéfice avant impôt en 2018. Grâce à deux caractéristiques dramatiques.

Lire aussi: Un fonds de private equity ne se limite pas à ses chiffres

monchange.ch