Il faut croire les fausses promesses de Tesla

Une promesse de plus. Ou une fausse promesse de plus, diront les critiques de Tesla. Dans la nuit de mardi à mercredi, Elon Musk, directeur du fabricant californien de voitures électriques, a assuré qu’un modèle 100% autonome sera disponible, d’ici à trois ans, pour 25 000 dollars – l’équivalent de 23 000 francs. Ces dernières années, l’entrepreneur a multiplié les prédictions à court et moyen terme. Toutes, ou presque, se sont révélées fausses. Mais sur le long terme, Elon Musk a souvent raison.

Aujourd’hui, Tesla est encore très loin d’un modèle totalement autonome à 25 000 dollars. Seules, ses voitures savent se parquer, changer de piste sur l’autoroute ou encore se diriger vers leur propriétaire. Mais l’autonomie absolue relève encore du fantasme. Du point de vue technique, il reste encore énormément de points à régler avant d’y parvenir. Et au niveau légal, aucun pays n’autorise pour l’heure ce type de conduite. Côté prix, aux Etats-Unis, la voiture la moins chère de Tesla, la Model 3, coûte 45 990 dollars. Et encore, ce prix, qui intègre le logiciel permettant à terme une conduite autonome (d’une valeur de 8000 dollars), est hors taxe.

monchange.ch