Frais d’itinérance: les Suisses toujours mal lotis

Les récents efforts déployés par les opérateurs helvétiques de téléphonie mobile en matière de frais d’itinérance (roaming) n’empêchent pas les Suisses de payer au prix fort leurs coups de fil en vacances ou leur consommation de données à l’étranger, selon une étude publiée mercredi par le comparateur en ligne moneyland.ch.

Le site souligne néanmoins que la faute incombe partiellement aux nombreux utilisateurs insouciants, qui ne se donnent pas la peine de comparer les alternatives aux standards tarifaires «exorbitants» pratiqués. Moneyland rappelle à cet égard que les consommateurs peuvent le plus souvent acquérir des paquets de minutes ou de données à des tarifs jusqu’à 90% moins chers que les standards en vigueur avant de partir en vacances.

Importantes disparités

Reste qu’avec ou sans ces options, les disparités demeurent importantes en fonction des destinations comme des opérateurs. La plateforme a comparé les tarifs des diverses offres, en prenant soin de sélectionner les options les plus avantageuses, pour les destinations estivales que sont l’Espagne, les Etats-Unis, Cuba, l’Afrique du Sud ainsi que la Thaïlande. Les factures recensées ci-après représentent 1 GB d’utilisation, associés à 60 appels de deux minutes chacun.

Si les prix d’itinérance pratiqués en Espagne par les trois principaux opérateurs helvétiques se tiennent dans un mouchoir de poche (58,95 francs pour Salt, 64,90 francs pour Sunrise et 69,00 francs pour Swisscom), les acteurs alternatifs présentent des tarifs allant du simple à presque le centuple. L’opérateur saint-gallois Koko Mobile facturera ainsi 25,95 francs, tandis que Talk Easy ou Ok.- réclameront plus de 22’600 francs, après avoir toutefois généralement prévenu l’utilisateur à partir d’un certain seuil.

Le classement constaté pour l’Espagne reste applicable pour les autres destinations étudiées, à l’exception notable de Cuba. Salt s’impose en effet comme l’opérateur le moins onéreux dans l’île caribéenne, aussi bien pour ses clients sur facture (784,95 fracs) que pour ses abonnés (848,45 francs). A noter que les factures théoriques les plus élevées dépassent les 45’000 francs tant aux Etats-Unis qu’en Thaïlande, en Afrique du Sud et à Cuba. (ats/nxp)

monchange.ch