Facebook paiera pour devenir voyeur

Facebook ne lâche rien. Fin janvier, un nouveau scandale majeur éclatait lorsqu’on apprenait que le réseau social avait espionné les téléphones de milliers d’adolescents. Cette semaine, Facebook annonçait sa volonté de lancer un programme similaire, basé sur le même principe: payer des utilisateurs de smartphones triés sur le volet pour savoir, en contrepartie, tout ce qu’ils font avec leur mobile. Même si des garde-fous ont été prévus par la société dirigée par Mark Zuckerberg, la nouvelle inquiète outre-Atlantique.

Baptisé «Study», le nouveau programme se présentera sous la forme d’une application à télécharger sur son smartphone tournant avec Android – aucune version pour iOS (iPhone) n’est prévue pour le moment. Sur son site, Facebook liste plusieurs données qui seront enregistrées et envoyées sur ses serveurs: toutes les applications installées sur le téléphone, leur durée d’utilisation, leur type d’utilisation (sans que cela soit spécifié clairement), la géolocalisation, le type de téléphone et le réseau. Study n’est destiné qu’à des personnes majeures, assure Facebook. Il effectuera cette vérification en demandant à ses cobayes de détenir un compte PayPal – lui-même inaccessible aux mineurs.

Lire aussi: La cryptomonnaie de Facebook se concrétise depuis Genève

monchange.ch