Fabrizio Quirighetti quitte la banque Syz

Figure bien connue de la place financière genevoise, Fabrizio Quirighetti s’apprête à quitter le groupe Syz, après 17 ans de maison. L’économiste et responsable de la gestion multi-actifs «partira plus tard cette année pour entreprendre des projets personnels», selon le communiqué diffusé jeudi par la banque en mains de la famille Syz. Contacté par Le Temps, Fabrizio Quirighetti (par ailleurs chroniqueur dans les Lundi Finance du Temps) n’a pas répondu à notre message. Le chef économiste Adrien Pichoud prendra la tête de l’équipe de gestion multi-actifs.

Les changements se poursuivent au sein du groupe Syz. En janvier, un nouveau responsable de la gestion d’actifs prenait ses fonctions, William Nott. L’ancien directeur général et président de M&G Securities succédait alors à Katia Coudray, qui avait annoncé en mai 2018 sa décision de quitter le poste de directrice qu’elle occupait depuis 2015. Elle a depuis rejoint le conseil d’administration de la société zurichoise de gestion d’actifs GAM, qui proposera formellement son élection lors de l’assemblée générale du 8 mai prochain.

Chief Investment Architect

Un nouveau poste de Chief Investment Architect est créé dans la gestion d’actifs et sera occupé par Guido Bolliger, dans le groupe depuis quatre ans et qui codirigeait jusque-là l’équipe des solutions quantitatives. Il devra mettre en place des «stratégies d’investissement innovantes», selon le communiqué, notamment en matière d’approche ESG (environnement, social et gouvernance).

Le 13 février dernier, la banque annonçait par ailleurs qu’Eric Syz se retirait du poste de directeur général de la banque privée qu’il a cofondée en 1996 (les deux autres cofondateurs, Alfredo Piacentini et Paolo Luban, s’étaient retirés en 2014). Eric Syz conservait la direction du groupe, tandis que son fils Nicolas était nommé à la direction de la gestion de fortune. Son autre fils Marc dirige l’entité de private equity depuis la création de cette dernière, fin 2018.

Selon les derniers chiffres disponibles, le groupe Syz gérait 37,2 milliards de francs fin 2017, année conclue sur un bénéfice net de 3,4 millions. Celui de 2018 devrait être un peu inférieur, déclarait au Temps Eric Syz le 13 février. En 2015, le groupe a acquis l’activité suisse de Royal Bank of Canada (RBC), qui gérait environ 10 milliards de francs d’avoirs. Environ 70% de ces actifs sont restés chez Syz, toujours selon son patron.

monchange.ch