«Evergrande va éviter la faillite»

La pression continue à monter sur Evergrande, le géant de l’immobilier chinois en grande difficulté financière (72 milliards de francs de chiffre d’affaires et près de 90 milliards de dette). Des fournisseurs exigent d’être payés, tandis que des clients mécontents réclament le remboursement de produits financiers émis par le groupe ou exigent qu’il achève la construction des maisons qu’ils lui ont déjà payées. L’analyse de Christophe Pella, de Gama Asset Management à Genève, un spécialiste de l’obligataire qui a récemment investi dans Evergrande.

Lire aussi: Evergrande, le risque d’un Lehman Brothers chinois

monchange.ch