En Suisse, la Model 3 de Tesla coûte plus cher que prévu

Deux ans et neuf mois. Voilà le temps qu’auront dû patienter les amateurs suisses de Tesla pour configurer et commander leur Model 3. Présenté le 31 mars 2016 par le constructeur américain, ce véhicule électrique est disponible à la commande depuis cette semaine en Suisse, de même que dans d’autres pays européens. Certains fans non avertis de berlines électriques auront une surprise en configurant leur véhicule: présentée initialement à un prix de 35 000 dollars, la Model 3 est en vente pour minimum 59 400 francs en Suisse.

Retournons en mars 2016. Lorsque Elon Musk, directeur de Tesla, présente son quatrième modèle – après le Roadster et les modèles S et X –, il ne tarit pas d’éloges sur sa nouvelle berline. Ce sera l’une des voitures les plus sûres du monde et «vous ne serez pas capables d’acheter une voiture meilleure pour 35 000 dollars, même sans les options».

Prix identique aux Etats-Unis

Censé permettre à Tesla de devenir un constructeur de masse, censé être deux fois moins cher que les modèles S et X, le Model 3 ne tient pas encore ses promesses sur ces deux points. Aux Etats-Unis, le prix moyen de ce véhicule est de 59 000 dollars (soit 59 000 francs).

Elon Musk a récemment affirmé que les 35 000 dollars étaient un objectif – sans indiquer de date –, alors que Tesla a introduit, cet été, une nouvelle déclinaison du Model 3, dont le premier prix est de 45 000 dollars. Comme le notaient plusieurs sites spécialisés américains, la mention du prix de 35 000 dollars a été supprimée en juillet de cette année du site de Tesla.

Deux versions

En Suisse, la Model 3 est actuellement déclinée en deux versions, respectivement à 59 400 et à 71 300 francs. La première («Grande Autonomie») offre une autonomie de 544 kilomètres par charge et permet de passer de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. La seconde («Performance») promet une autonomie de 530 kilomètres et une telle accélération en 3,7 secondes. Les deux modèles intègrent un «Autopilot» (aide à la conduite). Et une version améliorée de celui-ci, permettant au véhicule d’adapter automatiquement sa vitesse au trafic, de rester de manière autonome sur une voie et de se parquer tout seul, coûte 5300 francs supplémentaires. Aucune Tesla, aux Etats-Unis ou en Suisse, n’est pour l’heure à 100% autonome.

Lire aussi: Trois scénarios pour sortir Tesla de la crise

Pour le moment, seules les personnes qui ont effectué une préréservation auprès de Tesla, dès mars 2016, peuvent configurer et réserver leur voiture. Celle-ci ne sera pas livrée en Suisse avant février 2019, en fonction de la date de la préréservation. Rappelons qu’au total plus de 500 000 consommateurs, de par le monde, ont préréservé une Model 3, payant un acompte de 1000 dollars aux Etats-Unis (1000 francs en Suisse). Le constructeur n’a jamais dévoilé le nombre de réservations par pays.

Remboursement possible

Au moment du paiement de cet acompte, ils ne connaissaient pas le prix exact du véhicule – seul le chiffre de 35 000 dollars circulait. Tesla précise que les clients qui ne veulent plus acquérir ce modèle se verront rembourser l’intégralité des 1000 francs. Quid des clients qui n’ont pas encore effectué de préréservation? Le constructeur se contente de dire qu’ils seront servis dans un second temps, sans donner de date.

Lire également: Chez Tesla, «les seuls qui souffrent, ce sont les ouvriers»

Pour l’heure, selon les statistiques d’Auto-Suisse, association regroupant les importateurs officiels d’automobiles, une seule Model 3 a été immatriculée dans le pays. Il s’agit d’un véhicule importé directement des Etats-Unis par son propriétaire. De janvier à octobre 2018, toujours selon Auto-Suisse, 708 Model S et 491 Model X ont été vendus en Suisse. A titre de comparaison, sur ce segment de prix, il s’est vendu sur le marché helvétique, durant le même laps de temps, 2702 Audi A4, 3326 Mercedes Classe C et 2529 Volvo XC 60.

Production accrue

Aux Etats-Unis, les ventes de Tesla sont d’un autre ordre. Lors du seul troisième trimestre, le constructeur y a écoulé 56 065 Model 3, en faisant la dix-neuvième voiture la plus vendue dans le pays. Tous modèles confondus, Tesla est, sur le marché américain, le quatrième vendeur de voitures de luxe, derrière Lexus, Mercedes et BMW, selon la société de recherche Kelly Blue Book. Le prix moyen d’une Tesla a été de 67 815 dollars.

Si Tesla lance désormais les ventes de son Model 3 en Europe, c’est parce qu’il est parvenu, après des mois d’efforts, à augmenter sa cadence de production. Cette année, il devrait pouvoir livrer – tous modèles confondus – près de 180 000 véhicules, contre 100 000 l’année passée. Entre janvier et septembre, Tesla a livré 126 000 véhicules dans le monde, dont plus de 53 000 sur le seul troisième trimestre. Dans un e-mail adressé à ses employés début décembre, Elon Musk affirmait que le cap des 1000 Model 3 produites par jour avait été atteint dans son usine de Fremont, en Californie. Tesla prévoir d’ouvrir en Chine une deuxième usine au deuxième semestre 2019.

Rappelons que fin octobre, Tesla affichait son premier bénéfice trimestriel en deux ans, à 311,5 millions de dollars. En bourse, le constructeur vaut 62 milliards de dollars. A titre de comparaison, Ford, qui a vendu 6,6 millions de véhicules en 2017, est actuellement valorisé à 37 milliards de dollars.

monchange.ch