En raison du Covid-19, Lindt & Sprüngli subit une baisse de ses bénéfices 2020

La crise du coronavirus a fait chuter les bénéfices du groupe de chocolat Lindt & Sprüngli en 2020. Ils ont baissé d’environ 37%, à 320,1 millions de francs, a annoncé le fabricant de chocolat haut de gamme dans un document publié sur son site web lundi soir. Les chiffres de l’entreprise sont plus bas que ceux de 2014. Elle avait annoncé cette année-là un bénéfice de 342,6 millions de francs.

Lire aussi: Lindt & Sprüngli: les conséquences inattendues d’une crise extraordinaire

Les analystes s’attendaient à un bénéfice net très légèrement supérieur. Les actionnaires recevront néanmoins une distribution de 1100 francs par action nominative. L’année dernière, ils avaient reçu un total de 1750 francs par action nominative grâce à un dividende spécial.

Au niveau opérationnel, le bénéfice a chuté de près de 30% à 420,3 millions de francs, ce qui correspond à une marge de 10,5%. Lindt avait déjà annoncé que la marge serait d’environ 10%. La dernière fois que la rentabilité a été aussi faible, c’était en 2009, également à 10,5 %.

Des espoirs d’un retour à la croissance en 2022

En 2019, le fabricant des boules Lindor avait bénéficié d’une marge de 13,2% sur ses ventes de chocolats. Si l’on exclut les coûts de restructuration aux Etats-Unis, elle s’élevait même à 15%.

Lire encore: Quand la magie du chocolat suisse commence à fondre 

L’entreprise souhaite à nouveau atteindre ce niveau de 15% en 2022. Par la suite, la marge devrait à nouveau augmenter de 20 à 40 points de base par an, selon l’objectif à moyen terme. Pour 2021, la société de chocolat prévoit une marge bénéficiaire d’exploitation de 13 à 14 %.

La direction prévoit également une croissance organique des revenus de 6 à 8 % pour l’année en cours, avec un retour à une croissance de 5 à 7 % à moyen et long terme.

Première baisse organique des ventes en plus de 25 ans

En 2020, la crise du coronavirus a creusé un trou de près d’un demi-milliard de francs, soit 11%, dans les coffres de Lindt. L’entreprise a tout de même réalisé un chiffre d’affaires d’environ 4 milliards de francs, comme elle l’avait indiqué en janvier. Une partie de la perte est due aux pertes de change.

L’archive La grande saga familiale de Lindt et Sprüngli

Toutefois, même à taux de change constant, le chiffre d’affaires a enregistré une baisse organique de 6,1%. Il s’agit de la première baisse organique des ventes en plus de 25 ans.

monchange.ch