Deuxième vague du Covid-19: Faute de vaccin, la course au traitement s’intensifie

Le géant Novartis consacre l’alternative aux anticorps de synthèse mise au point par le laboratoire zurichois Molecular Partners. La Confédération a déjà passé commande.

Une collaboratrice au travail l’été dernier dans les laboratoires de Molecular Partners AG à Schlieren (ZH).

Une collaboratrice au travail l’été dernier dans les laboratoires de Molecular Partners AG à Schlieren (ZH).

KEYSTONE

Cétait il y a moins dun mois. Rattrapé par le coronavirus, le président américain mettait lamélioration rapide de son état de santé sur le compte danticorps expérimentaux produits par Regeneron Pharmaceuticals. Ce laboratoire américain – qui s’est allié avec le géant helvétique Roche dans la production de ses traitements – est engagé dans l’autre lutte menée contre le virus SARS-CoV-2; celle pour mettre au point un traitement, à défaut de vaccin disponible.

Une partie de la course se joue en Suisse depuis que le groupe Novartis a jeté mercredi son dévolu sur un laboratoire zurichois planchant depuis des années sur une alternative à de tels anticorps de synthèse, qui a également retenu lattention de la Confédération.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

monchange.ch