Des jeux vidéo la tête dans les nuages

Les robots, les taxis ou encore la santé: l’appétit des GAFA ne semble avoir aucune limite. Et les voilà qui se tournent désormais vers l’industrie des jeux vidéo, en pariant sur le «cloud gaming». Les deux mots sont sur toutes les lèvres lors de l’E3, grand-messe mondiale des jeux vidéo qui se tient cette semaine à Los Angeles. Les géants du Net, ainsi que des acteurs bien établis dans ce secteur, misent sur cette technologie qui pourrait révolutionner la manière dont les jeux vidéo sont produits, distribués, consommés.

Le cloud gaming, ou jeu à la demande, consiste à délocaliser le calcul informatique de son salon vers de puissants serveurs distants (d’où le mot «cloud»), serveurs qui envoient les images en streaming vers le joueur. Celui-ci peut ainsi jouer sur n’importe quel écran compatible: PC, Mac, smartphone ou tablette. Tâter un titre exclusif à la PlayStation sur un PC, ou profiter du dernier blockbuster sur une tablette: avec le cloud gaming, le jeu vidéo s’affranchit de sa plateforme d’origine. Plus besoin d’investir dans d’onéreuses consoles ou cartes graphiques, il suffit de se connecter pour jouer dans de parfaites conditions. Une petite révolution, un séisme à l’échelle du jeu vidéo.

monchange.ch