Début d’année médiocre pour l’hôtellerie locale

La branche hôtelière genevoise a bouclé un mois de mars médiocre. Une baisse de 11 381 nuitées (–4,2%) a été observée par rapport à mars 2015, selon les statistiques fédérales et cantonales. Sur le plan national, la hausse a été de 5,7%, en raison d’une sérieuse reprise du tourisme alpin (Grisons, Valais, Tessin, Oberland bernois). Pour le premier trimestre de l’année, la diminution est en revanche très faible (–1,7%). A titre de comparaison s’agissant de deux autres cantons urbains, Bâle a enregistré une baisse de 2,7% au premier trimestre et Zurich une progression de 1,7%. En 2015, l’année touristique genevoise s’est soldée par un recul par rapport en 2014, en raison de la cherté du franc. Première nationalité en importance il y a trois ans, après les Suisses, la clientèle française s’est fait détrôner par les Britanniques. Quant aux Allemands, médaille de bronze parmi les touristes étrangers, ils ont passé 11 000 nuitées de moins (–9%). L’hémorragie, l’an dernier, a été constatée du côté des visiteurs russes, restés chez eux en raison de la crise économique (–24 300 soit –26,6%). Mis à part le Japon, des hausses ont aussi été enregistrées l’an dernier en provenance d’Asie (+19 900 nuitées ou +21,6% pour la seule Chine) et des pays du Golfe (+27 900 nuitées). Enfin, le nombre de touristes venant des Etats-Unis s’est aussi notablement accru (+17 400 nuitées, soit +7,3%). (TDG)

(Créé: 08.05.2016, 22h07)