Bonne année 2018 pour les agences de voyages

La reprise, qui s’était amorcée en 2017, s’est confirmée l’an dernier pour les agences de voyages suisses. Mais cette année les affaires semblent plus incertaines. Le chiffre d’affaires moyen par agence a augmenté en 2018 de 3,4% à 2,98 millions de francs, a indiqué mercredi la Fédération suisse du voyage (FSV) lors d’une présentation aux médias à Zurich. Le chiffre d’affaires par employé est passé en moyenne de 0,91 million à 0,96 million. Il s’agit de la deuxième hausse consécutive.

Mais d’autres indicateurs prêtent moins à sourire. Le rendement net moyen est tombé à 1,0%, selon l’enquête menée par la FSV et l’Université de Saint-Gall. Cela s’explique par la poursuite de l’érosion des honoraires des consultants, effective depuis trois ans.

(La plateforme Airbnb en Suisse)

Perspectives assombries

La tenue des affaires de l’an passé peut être jugée satisfaisante. «En revanche, les perspectives à court terme sont quelque peu assombries: on suppose que les dossiers seront de plus en plus petits, tout comme les chiffres d’affaires et les marges.» La marche des affaires est plutôt lente cette année. Et nul ne sait comment elles vont se développer cet automne.

Malgré l’engouement médiatique autour de la militante écologiste Greta Thunberg, le changement climatique n’est qu’un sujet mineur: dans deux tiers des agences, il est évoqué dans moins de 5% des réservations.

(Les destinations des Suisses en été 2019) (ats/nxp) monchange.ch