BCGE: bénéfice opérationnel en recul de 31%, bénéfice net en hausse

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a publié un bénéfice net en hausse de 8,4% sur l’année 2020, à 105 millions de francs, selon un communiqué diffusé mardi matin. A l’inverse, son bénéfice opérationnel a reculé de 31,5%, tandis que son chiffre d’affaires s’est contracté de 12,8%, à 367 millions. Un recul expliqué par la récession due à la pandémie de coronavirus et à des éléments non récurrents, précise la BCGE, qui a constitué des provisions pour risques de crédits. 

Les charges opérationnelles ont baissé de 2 millions, tandis que le bénéfice opérationnel a reculé de 31,5%, passant de 165 à 113 millions. Principale source de revenu, les opérations d’intérêts affichent un résultat net en recul de 6,5 % à 216 millions (-15 millions). La faute aux taux d’intérêt négatifs et à des provisions de 6,8 millions en 2020. A 116 millions, les commissions se replient de 4 % (-5 millions), suite au recul du prix des matières premières.

Des provisions au premier semestre

Par ailleurs, la BCGE affiche un recul de 32 millions de ses autres revenus, passés de 37 à 5 millions, suite à la baisse des dividendes qu’elle a encaissés et des correctifs de valeur sur des actifs financiers. Au premier semestre, la BCGE avait constitué des provisions d’une quinzaine de millions de francs, en lien avec son activité de financement des matières premières.

Sur l’année, la banque a distribué plus de 2000 crédits-covid, représentant 200 millions de francs. Ses financements aux entreprises et aux particuliers ont dans l’ensemble progressé de 568 millions l’an dernier (+3,3%) l’an dernier. La BCGE compte désormais 20 609 entreprises parmi ses clients, +628 sur un an.

En 2020, les affaires hypothécaires ont progressé de 2,8%, pour dépasser le seuil des 12 milliards de francs, tandis que les actifs sous gestion ont augmenté de 4,5% à 31,8 milliards. La banque voit son ratio coûts/revenus se dégrader à 64,7%, contre 56,9% en 2019. Ce ratio mesure l’efficacité d’un établissement. Le rendement des fonds propres de la BCGE s’est un peu amélioré, passant de 5,9% à 6,2%. Enfin, l’établissement prévoit de distribuer un dividende stable par rapport à l’année précédente, à 3,75 francs par action. 

Premier semestre en recul

Au premier semestre 2020, la banque avait publié un bénéfice opérationnel pratiquement divisé par deux à 50,6 millions de francs. Son chiffre d’affaires avait reculé de 37 millions (-17%), à 183,1 millions de francs, mais la majeure partie de cette baisse (27 millions) était liée à des éléments ponctuels: des correctifs de valeur sur des actifs financiers propres avaient eu un impact négatif de 10 millions, tandis que la BCGE avait reçu un dividende en recul de la part de la Bourse suisse (1,2 million contre 6,7 millions l’année précédente). 

Lire aussi: La BCV freinée par le covid en 2020

A 55,3 millions, le bénéfice net avait reculé de 6,6%, car la banque avait puisé 15 millions dans ses réserves au cours du premier semestre. La distribution d’un dividende au titre de l’année 2020 était envisagé, lors de la présentation des chiffres semestriels le 11 août, mais sans davantage de précision, faute de visibilité.

Lire aussi: A Neuchâtel, la banque cantonale a réussi son «stress test»

monchange.ch