BAT: Boncourt et Lausanne dans l’inconnue

Dans l’industrie du tabac, la transformation s’accélère. Quelques jours après l’annonce de Japan Tobacco – 3700 emplois supprimés, dont environ 260 à Genève – et moins d’un mois après la confirmation d’un projet de fusion entre Philip Morris et Altria, dix ans après leur séparation, c’est désormais au tour de British American Tobacco (BAT) de s’adapter à la nouvelle donne.

Dans un communiqué publié jeudi, Jack Bowles, le patron du groupe britannique, ne prend pas de raccourci. «Depuis que j’ai pris la fonction de directeur général, il y a cinq mois, j’ai été clair: BAT doit devenir une organisation plus forte, plus simple et plus rapide.»

Lire aussi: Mads Larsen: «Chez BAT, on sent un nouveau souffle»

La conséquence, c’est la suppression de 2300 postes dans le monde d’ici à janvier 2020. Puisque cette restructuration vise à réduire les étages hiérarchiques et à simplifier les processus de décision, un cinquième des fonctions «senior» vont être concernées, précise le groupe aux 55 000 employés.

Un franc sur cinq avec les nouveaux produits

Jack Bowles veut atteindre un chiffre d’affaires de 5 milliards de livres sterling (6,1 milliards de francs) d’ici à 2023/24 dans les e-cigarettes, les sticks de tabac chauffé et le tabac à usage oral. Si cet objectif est atteint, BAT gagnerait un franc sur cinq avec ces nouveaux produits estampillés «potentiellement à risques réduits».

Le cigarettier emploie quelque 350 personnes dans le pays, dont 120 à Lausanne et 230 à Boncourt (JU), où sont regroupées une partie de l’administration ainsi que la fabrication de la marque Parisienne, quasiment exclusivement vendue en Suisse. Le site jurassien avait déjà été frappé par des suppressions d’emplois ces dernières années. En 2014, 320 personnes y travaillaient.

Contactée par Le Temps jeudi, l’entité suisse de BAT répond que «les éventuelles implications pour la succursale suisse ne sont pas encore connues». Mais étant donné l’échéance annoncée de janvier prochain, il faut s’attendre à «ce que des précisions au niveau local soient communiquées au cours des prochaines semaines».

monchange.ch