Banques genevoises visées: Le Kazakhstan relance la traque de magnats exilés

La banque étatique BTA obtient d’un juge londonien le séquestre planétaire des biens de l’opposant Ablyazov et de ses proches.

Visé par une campagne de séquestre financier à l’échelle planétaire, Iliyas Khrapunov, installé à Genève depuis plus de vingt ans, estime que la justice britannique a été abusée par des documents falsifiés.

Visé par une campagne de séquestre financier à l’échelle planétaire, Iliyas Khrapunov, installé à Genève depuis plus de vingt ans, estime que la justice britannique a été abusée par des documents falsifiés.

Laurent Guiraud

En matière de justice financière, c’est larme nucléaire. La banque kazakhe BTA vient d’obtenir dun juge londonien lannonce de la demande du séquestre, aux quatre coins du globe, de lensemble des biens du milliardaire Ablyazov. Réfugié politique en France depuis 2013, l’ancien banquier s’est fait connaître pour le mouvement d’opposition au régime de Noursoultan Nazarbaïev, lancé il y a près de vingt ans.

Pour justifier cette demande, la banque BTA, qui a été nationalisée il y a onze ans, dit vouloir «récupérer les milliards de dollars de pertes causées par [son] ancien président du conseil d’administration, Mukhtar Ablyazov». Ce dernier a été condamné au Kazakhstan à la prison à vie par contumace en 2018.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

monchange.ch