Banque: Affaire FIFA: Julius Bär pourrait payer plus de 9 millions

La banque zurichoise négocie avec le Département de justice américain pour trouver un accord dans le scandale lié à la FIFA.

Le logo du gestionnaire de fortune zurichois.

Le logo du gestionnaire de fortune zurichois.

Keystone

Julius Bär veut solder le scandale de corruption qui a touché la Fédération internationale de football association (FIFA). Le gestionnaire de fortune zurichois négocie avec la justice américaine un règlement qui pourrait dépasser les 10 millions de dollars.

En février et au terme d’une enquête approfondie, le gendarme financier Finma avait dénoncé de graves manquements dans cette affaire qui avait éclaté en mai 2015 suite à l’arrestation à Zurich de plusieurs dirigeants de la FIFA.

Julius Bär note mercredi dans son communiqué qu’elle ne fournira aucun commentaire supplémentaire jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé avec le Département américain de la justice (DoJ).

Assemblée extraordinaire

La banque zurichoise annonce par ailleurs la tenue le 2 novembre d’une assemblée extraordinaire au cours de laquelle le versement de la deuxième tranche du dividende 2019 sera soumis au vote. Le conseil d’administration a proposé de diviser la rémunération des actionnaires, mesure prudentielle dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19.

Les grandes banques UBS et Credit Suisse ont pris la même décision.

ATS/NXP

monchange.ch