Au Tessin, l’espoir ravivé d’un accès au marché bancaire italien

Lueur d’espoir dans le secteur bancaire tessinois. L’annonce surprise de la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, à Rome fin septembre, sur l’éventualité d’une signature de l’accord fiscal sur les travailleurs frontaliers entre la Suisse et l’Italie d’ici à fin 2020, suscite des expectatives au sud des Alpes. Après des années d’immobilisme, la place financière tessinoise entrevoit la possible réouverture d’un dossier qui lui tient à cœur: l’accès au marché italien.

Lire aussi: Impôt des frontaliers: le Tessin évite la crise avec l’Italie

monchange.ch