Au creux de l’été, la BNS scrute l’étranger

La Fed et la BCE devraient assouplir, verbalement ou effectivement, leur politique monétaire au mois de juillet. La Banque nationale suisse va devoir s’adapter

Rien au programme. Thomas Jordan et les autres membres de la direction de la Banque nationale suisse (BNS) n’ont pas de réunion officielle en ce mois de juillet. Mais il est très probable que, depuis leur transat ou leur bureau respectif, ils fassent le nécessaire pour se parler.

A l’agenda international, deux rendez-vous d’importance – sur lesquels ils n’ont aucune emprise. Les réunions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), jeudi prochain, puis de la Réserve fédérale (Fed), la semaine suivante. Deux événements au creux de l’été qui pourraient bien marquer un point de bascule.

monchange.ch