Apple lance de nouveaux iPhones et surtout des services payants

Tim Cook avait d’entrée prévenu l’audience: «Il y aura réellement de très grosses annonces», lors de la grande conférence annuelle d’Apple, qui s’est tenue mardi soir à son siège de Cupertino, en Californie. Au final, après une heure et demie de show classique, une longue série d’annonces, certes, mais rien d’inattendu ou de révolutionnaire. Non, en annonçant trois nouveaux iPhone et surtout en dévoilant des détails sur de nouveaux services, Apple veut consolider son pouvoir. Mais sans surprendre ses clients.

Des clients, la multinationale en compte déjà 1,4 milliard, qui possèdent iPhone, iPad ou encore Mac. Et c’est auprès de cette base d’utilisateurs qu’Apple veut gagner de plus en plus d’argent, en misant résolument sur les services. Annoncés il y a quelques mois, les services de jeux vidéo et de séries TV ont été précisés mardi soir. Ainsi, le service de streaming Apple TV +, comprenant plusieurs séries originales que l’on ne trouvera que chez la société dirigée par Tim Cook, sera lancé le 1er novembre dans une centaine de pays, aux prix de 4,99 dollars par mois aux Etats-Unis et 6 francs en Suisse.

Pour montrer combien il veut fidéliser ses clients, Apple offrira une année d’abonnement gratuit à tous les acquéreurs d’un nouvel iPhone, iPad ou Mac. Avec ce prix mensuel, Apple veut bien sûr rivaliser avec Netflix, YouTube ou encore Disney: ses tarifs sont en tout cas moitié moins élevés que la concurrence. Mais la profondeur du catalogue sera a priori moins importante.

L’iPhone moins important

Un autre service sera lancé le 19 septembre, Arcade. Il permettra de jouer de manière illimitée à une centaine de jeux vidéo, là aussi pour 4,99 dollars par mois. Apple veut ainsi concurrencer Stadia, le service de jeu vidéo en streaming que s’apprête à lancer Google.

Lors du dernier trimestre, la division Services a généré un chiffre d’affaires de 11,5 milliards de dollars (+13%). Apple veut ainsi que cette division croisse davantage – avec aussi, notamment, le lancement récent de sa carte de crédit aux Etats-Unis. Une manière de compenser la baisse des revenus liés à l’iPhone, qui ont représenté 26 milliards lors du dernier trimestre.

Des iPhone, il y en aura trois nouveaux en vente cet automne, les modèles 11, 11 Pro et 11 Pro Max. Le premier est destiné à remplacer le modèle XR actuel et sa première qualité sera la présence, sur son dos, d’un double capteur photo, avec notamment un objectif grand angle. La diagonale d’écran sera de 6,1 pouces et son premier prix sera de 809 francs.

Combler le retard sur la concurrence pour les photos

Les deux modèles haut de gamme intéresseront a priori les passionnés de photo, Apple ayant beaucoup insisté, mardi, sur la qualité des clichés et vidéos pris via un triple capteur. L’écran de ces deux smartphones sera OLED. Des progrès notables sont annoncés au niveau des batteries, avec une autonomie de quatre heures de plus par rapport au modèle XR pour le modèle 11 Pro et de cinq heures de plus pour le modèle 11 Pro Max. Le 11 Pro aura une diagonale d’écran de 5,8 pouces et son premier prix sera de 1199 francs. Quant au modèle 11 Pro Max, (6,5 pouces), il sera disponible dès 1299 francs. Les premiers appareils seront livrés le 20 septembre aux Etats-Unis.

Avec ces smartphones, Apple veut essayer de rattraper son retard sur les derniers appareils de Google, Huawei et Samsung, qui jusqu’à présent sont devant la société de Tim Cook pour la qualité des clichés. Rappelons que Google avait, lui, récemment dévoilé le Pixel 4, qui pourra être manipulé sans toucher l’écran, via des gestes de la main détectés par des capteurs.
A noter enfin qu’une nouvelle montre et un nouvel iPad ont été annoncés mardi soir lors d’une conférence sans surprise. 

monchange.ch