Alexandre Zeller devient associé de Lombard Odier

Lombard Odier a un nouvel associé-gérant: Alexandre Zeller rejoindra le collège des dirigeants-propriétaires de la banque privée genevoise le 1er mars prochain, selon un communiqué diffusé jeudi. Agé de 58 ans, le Vaudois d’origine siégeait depuis 2016 au conseil d’administration de Credit Suisse et était président du conseil d’administration de la banque suisse du groupe. Il quittera ces deux fonctions à la fin du mois. 

Responsable de l’innovation

Chez Lombard Odier, l’ancien directeur général de la Banque cantonale vaudoise et de HSBC Private Bank Suisse supervisera l’unité Technologies et Opérations, et sera donc responsable de l’innovation au sein du groupe qui gérait 274 milliards de francs au 30 juin 2018. Ce rôle était occupé jusqu’en fin d’année par Hugo Bänziger, qui s’est retiré du collège des associés à ce moment-là. L’ancien responsable du risque de Deutsche Bank avait rejoint le collège des associés le 1er avril 2014.

«Nous sommes très heureux de pouvoir accueillir au sein du collège des associés une personnalité aussi éminente et reconnue qu’Alexandre Zeller», a déclaré Patrick Odier, associé senior de Lombard Odier, soulignant la vision stratégique, l’expertise opérationnelle et le réseau hors pair du nouvel associé. De son côté, le nouveau venu s’est réjoui de «la capacité et la volonté de Lombard Odier à repenser les choses et à s’engager notamment en faveur de l’investissement durable». La banque comptera donc ainsi à nouveau sept associés, à la tête d’un établissement de 2450 employés. 

Lire aussi son portrait: Alexandre Zeller, l’affabilité vaudoise et le flegme britannique

Avant avoir dirigé HSBC en Suisse, Alexandre Zeller a été responsable de la Banque cantonale vaudoise entre 2002 et 2008. Il venait alors de Credit Suisse, où il a notamment conduit les activités de banque privée en Suisse. Après son départ de la banque britannique, le Vaudois de 57 ans a présidé le conseil d’administration de SIX Group, l’opérateur de la bourse suisse. Il avait notamment oeuvré à rassembler les acteurs bancaires de la place pour développer une solution de paiement mobile commune, qui s’est traduit par le ralliement autour de l’application Twint. A Lombard Odier, il ne sera pas un étranger: il avait fait partie du conseil d’administration de l’établissement en Suisse de 2014 à 2016. 

Lire aussi son interview: «La place financière suisse est engagée dans une course contre la montre face à Apple»

monchange.ch