Aides Covid-19: Le footballeur doit-il être sauvé avant l’hôtelier?

En octroyant 115 millions de francs à fonds perdu pour sauver le sport pro, le Conseil fédéral suscite le débat sur sa gestion globale de la crise.

Le Conseil fédéral a décidé mercredi d’octroyer jusqu’à 115 millions de francs au sport pro et semi-pro à fonds perdu. Il a aussi augmenté l’aide aux cas de rigueur à un milliard de francs.

Le Conseil fédéral a décidé mercredi d’octroyer jusqu’à 115 millions de francs au sport pro et semi-pro à fonds perdu. Il a aussi augmenté l’aide aux cas de rigueur à un milliard de francs.

Photo: KEYSTONE/Anthony Anex

Comme Ueli Maurer aime le dire: «Il y a deux choses dont on peut parler avec tout le monde: la météo et le sport Le sport, ce vecteur d’émotions, ciment identitaire, est l’une des grandes victimes des mesures sanitaires liées au Covid-19. Le Conseil fédéral l’a entendu. En un temps record on joue des matches à huis clos depuis le 29 octobre il a décidé de dégager 115 millions de francs à fonds perdu pour compenser en partie les pertes de billetterie des clubs professionnels et semi-professionnels cette saison.

Deux poids, deux mesures?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

monchange.ch