Aéroport de Genève: Les employés de Swissport font monter la pression

Cent quatre-vingt-cinq employés de l’entreprise de services aéroportuaires demandent à leur employeur de négocier une nouvelle convention collective.

Genève, le 12 janvier 2021. Mobilisation des employés de Swissport devant l’ancienne aérogare de Cointrin.

Genève, le 12 janvier 2021. Mobilisation des employés de Swissport devant l’ancienne aérogare de Cointrin.

Magali Girardin

La tension monte à Cointrin. À l’appel des syndicats SSP et SEV, et en présence du patron de l’Union syndicale suisse, Pierre-Yves Maillard, près de 200 employés de Swissport se sont réunis mardi matin devant l’ancienne aérogare. Ils réclament l’ouverture de négociations avec leur employeur en vue de conclure une nouvelle convention collective de travail (CCT). Une assemblée est convoquée jeudi afin de voter «des mesures de lutte» si aucune réponse n’est apportée.

Que se passe-t-il? Le conflit est lié à un vide conventionnel et à la crise sanitaire qui a mis à genoux l’industrie des transports. Commencées en 2018, les négociations pour une nouvelle CCT n’ont rien donné et le 30 septembre dernier, l’ancienne est arrivée à échéance. Durant l’été, la crise a poussé la direction à demander la négociation d’un plan social. Elle a proposé ensuite d’aligner Genève sur une convention «de crise» acceptée par les employés des sites de Kloten et de Bâle, tandis que les syndicats faisaient appel à la Justice pour une conciliation, qui a plutôt tranché en leur faveur, mais dont les recommandations ne sont pas obligatoires. De nouveaux contrats de travail «revus à la baisse doivent être acceptés par les employés d’ici au 28 janvier», déplore le secrétaire syndical du SSP Jamshid Pouranpir. «Ils prévoient des baisses de salaires pouvant aller jusqu’à 1200 francs par mois, des baisses de vacances, une hausse du temps de travail hebdomadaire, une hausse de la part des cotisations LPP des salariés. Il nous reste deux semaines pour inverser la tendance.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation

monchange.ch