Adecco subit un recul au deuxième trimestre

Adecco a vu son bénéfice net chuter de 11% à 170 millions d’euros (196 millions de francs) au deuxième trimestre. Le chiffre d’affaires du numéro un mondial du travail temporaire s’est en revanche étoffé de 1,3% à 6,05 milliards, pour une croissance organique de 4%, inférieure aux attentes des analystes.

Ces chiffres publiés jeudi par le géant zurichois permettent à Adecco de garder sa position de leader mondial, juste devant Randstad, qui a annoncé récemment un chiffre d’affaires de 6,022 milliards d’euros.

Le groupe aux racines vaudoises et françaises se réjouit d’avoir atteint une croissance dans l’ensemble «plus équilibrée». Le marché nord-américain a réalisé sa meilleure performance depuis trois ans. En revanche, les affaires ont été difficiles en Europe, à l’exception notable de la France, principal marché du groupe.

Le chiffre d’affaires se situe pour 50 millions d’euros en deçà des attentes des analystes du consensus AWP. Le bénéfice opérationnel brut (Ebitda ajusté) s’affiche lui quasiment dans la cible, mais en recul significatif par rapport au 2e trimestre 2017 (288 millions).
Quant au bénéfice net, il est de 3 millions inférieur aux prévisions et s’affiche aussi en deçà de celui de Randstad (193 millions d’euros pour le groupe néerlandais).

Adecco souligne avoir poursuivi au deuxième trimestre ses efforts en vue de la «transformation» vers le numérique et avoir maintenu une «stricte discipline des coûts». (ats/nxp)

monchange.ch