Recherche: 26 milliards pour la période 2017-2020

La formation, la recherche et l’innovation devraient bénéficier d’environ 26 milliards de francs pour les années 2017 à 2020.

Dévoilée jeudi, l’enveloppe proposée par le Conseil fédéral au Parlement progressera de 2% par an en moyenne.

Les Ecoles polytechniques fédérales dépassent la barre des 10 milliards (10,18 milliards). Les contributions aux universités et Hautes écoles spécialisées s’inscrivent à 5,62 milliards ( 1,5% par an).

Le Fonds national suisse bénéficie de 4,11 milliards ( 2,9% par an). La formation professionnelle reçoit 3,63 milliards. L’enveloppe de la Commission pour la technologie et l’innovation est de 946 millions ( 2,9% par an).

Quatre domaines seront prioritaires, a décidé le Conseil fédéral. Il s’agit d’encourager d’abord la formation professionnelle supérieure notamment via le renforcement du financement des cours préparant aux examens fédéraux. Il mise également sur la relève scientifique et veut encourager les hautes écoles à adapter leurs structures de carrière.

Côté médecine humaine, le Conseil fédéral a prévu un programme spécial pour que davantage de diplômes puissent être délivrés en Suisse. Les universités bénéficieront d’un financement supplémentaire spécial à cet effet.

Le maintien de la bonne capacité d«innovation de l«économie suisse est également une priorité pour les quatre prochaines années. L«activité d«innovation de l«économie privée sera soutenue par des mesures à long terme et par la poursuite de solides investissements publics dans la recherche.


Lois révisées


Le Conseil veut également réviser plusieurs lois. Dans celle sur la formation professionnelle, il souhaite créer la base légale pour le nouveau mode de financement de la formation professionnelle supérieure.


La révision de la loi sur les écoles polytechniques fédérales doit modifier notamment les taxes d«études et la possibilité de restreindre l«admission d«étudiants étrangers. Le Conseil fédéral propose une nouvelle loi sur la coopération entre la Confédération et les cantons dans l«espace suisse de formation. (ats/nxp)

(Créé: 25.02.2016, 09h56)

Franc de nouveau sous pression face à l’euro

Le franc suisse se trouve à nouveau sous pression contre l’euro mercredi sur le marché des changes. La monnaie unique européenne est redescendue à 1,09 franc, évoluant à son plus bas niveau depuis six semaines.

Mercredi avant 11 heures, l’euro a touché un niveau plancher de 1,09 franc, inconnu depuis le 12 janvier. Il continuait ensuite à coter tout juste un peu plus que cette valeur, alors que l’indice des valeurs vedettes de la Bourse suisse, le Swiss Market Index (SMI), perdait 1,75%.

Renforcement du franc

Depuis quelques jours déjà, le franc tend à se renforcer d’une façon générale, dans un contexte d’incertitudes et de volatilité des marchés boursiers, notamment par rapport au bas prix du pétrole. Le 4 février, il s’était pourtant affaibli significativement, l’euro touchant très momentanément le cap de 1,12 franc.

Un affaiblissement durable de la devise helvétique ne paraît donc pas pour tout de suite. L’euro a toutefois évolué le plus souvent au-dessus de 1,10 franc depuis début 2016, soit son plus haut niveau depuis le 15 janvier 2015 et l’abandon du cours plancher de 1,20 franc par la Banque nationale suisse (BNS). (ats/nxp)

(Créé: 24.02.2016, 11h35)