Nestlé a légèrement amélioré ses ventes au premier trimestre 2017. Le numéro un mondial de l’agroalimentaire a vu son chiffre d’affaires progresser de 0,4%, à 21 milliards de francs. La croissance organique s’élève, quant à elle, à 2,3% sur un an.

Le taux de croissance organique se compose de 1,3% de croissance interne réelle et de 1% d’adaptation des prix, a indiqué jeudi Nestlé dans un communiqué. Les ventes ont été réduites par les effets de change à hauteur de 0,4% et par les cessions nettes à hauteur de 1,5%.

«Nous avons été encouragés par la croissance en Asie et le maintien des dépenses de consommation en Europe. La demande des consommateurs dans les Amériques est restée faible», analyse Mark Schneider, administrateur délégué de Nestlé, cité dans le communiqué.

Le numéro un mondial de l’alimentation confirme ses prévisions pour l’ensemble de l’année et table sur une croissance organique entre 2% et 4%. Nestlé envisage en outre une augmentation des coûts de restructuration et par conséquent une marge opérationnelle stable. La rentabilité du capital et le bénéfice récurrent par action à taux de change constants sont prévus à la hausse. (ats/nxp)

monchange.ch