Tandis que les débats se multiplient sur la possible interruption de la globalisation avec la montée en force du protectionnisme, publié jeudi indique une poursuite du mouvement. Il est vrai que s’il est appelé indice 2017, l’indice prend en compte les statistiques de 2014, une année de reprise économique. Sur cette base, «le degré de mondialisation a enregistré le plus net accroissement depuis 2007», indique l’institut de recherches zurichois.

A lire aussi: WEF 2017: Globalisation vs protectionnisme

Les Pays-Bas demeurent au premier rang de l’indice 2017, devant l’Irlande, la Belgique, l’Autriche et la Suisse. Viennent ensuite le Danemark et la Suède. La France est 9e. Les grands pays, souvent tournés vers l’intérieur, sont loin derrière. L’Allemagne est 16e, les Etats-Unis 27e, la Chine 71e.

Les plus fortes améliorations sont l’œuvre du Liberia (+51), du Vietnam (+30), du Congo (+26). Les baisses les plus significatives viennent du Timor oriental (-19), du Nigeria (-16) et du Zimbabwe (-16).

Baisse de la globalisation sociale

L’indice de globalisation du KOF est calculé selon trois dimensions, économique, sociale et politique. La globalisation économique est mesurée en vertu des flux commerciaux et des restrictions aux mouvements de biens, services et capitaux. Si Singapour en est leader devant l’Irlande, la Suisse ne pointe qu’au 22e rang et les Etats-Unis au 54e.

A lire aussi: Le refus de la globalisation traduit un conflit de générations

La globalisation sociale, qui a baissé pour la première fois depuis les années 1970, est fonction du flux de touristes, de la taille de la population étrangère, des flux d’informations tels que l’accès internet et de la proximité culturelle (nombre de McDonald et Ikea). Ici aussi Singapour est premier, après un gain de deux places, devant la Suisse et l’Irlande. La France est 11e et les Etats-Unis 30e.

La dimension politique de la globalisation est établie à partir du nombre d’ambassades d’un pays à l’étranger, du nombre d’organisations internationales auxquelles il appartient et du nombre de missions de paix de l’ONU auxquelles il a participé. La France est première, devant l’Italie et la Belgique, tandis que la Suisse est 10e.     

monchange.ch